«DUNE» (2020)

Le cinéma est malade.
Après le désastre Blade Runner 2049, le auparavant excellent Denis Villeneuve nous pond une 2e énorme rature.
Même problèmes: acteur principal sans charisme, jeune et inconsistant, casting de chiotte, visuel surtravaillé et manque d’inspiration. Ce film a la maladie moderne: désincarné, inoffensif, superficiel.
Que de moyens gaspillés, quel gâchis.
Le film de David Lynch (de 1984) est très imparfait mais il porte une atmosphère unique, un style personnel, un vrai trip.
Celui-ci ressemble à tous les blockbusters qui font semblant d’être des films d’auteur.
Un mot: merde!



Ici un article en anglais délicieusement intitulé: «Ont-ils même lu le livre?» dans lequel l’auteur cite les propos des comédiens qui montre bien que le politiquement correct s’est infiltré dans le film. Pour financer un gros film, il faut donc montrer patte blanche et se soumettre à l’idéologie en place. Ceux qui voient comprendront.
https://filmgoblin.com/news/dune-2020-did-they-even-read-the-book/

A noter que le fragile et dépressif (à voir ces images) Timothée Chalamet apparaît dans un autre film ces jours. «Le Roi» qui sortent à peu près en même temps.
Peut-être pas nouveau mais quand le système tient un petit jeune qui attire les foules cinéphiles décérébrées, ils l’utilisent comme un copié-collé dans des films qui se ressemblent, par le visuel et par le sujet.
La culture se meurt à cause du commerce que ces salopards en font.